Histoire Normande

A Furore Normannorum

Poste par osbern | décembre - 7 - 2011 | 0 Comment

Un bouclier viking est rond avec une manipule pour le tenir.

Son diamètre est de 80cm au minimum à 100cm au maximum (d’après les modèles retrouvés).

Son épaisseur est de 10mm de contreplaqué au maximum (même si une forme de contreplaqué existait à l’époque, il était différent de celui que nous trouvons et la norme est le bouclier en planches jointes).

 

Matériel requis :

Une plaque de contreplaqué de 80x80cm et 10mm. Il est possible de prendre deux plaques de 3 à 4mm que l’on colle avec une toile de lin entre les deux, cela donne un effet feuilleté qui le rend plus souple et donc, plus résistant.

Un carré de lin d’ameublement de 81x81cm (le plus épais), deux carrés si on fait le bouclier feuilleté.

Un umbo : c’est la bosse qui protège la main et se place au centre du bouclier.

De gros clous, les plus gros possible pour qu’ils fassent historiques… dans certain magasins il est possible d’acheter des clous forgés. Il existe aussi des sites de vente par correspondance qui en proposent.

De la colle à bois.

Du raw hide : il s’agit de cuir brut (non tanné) dont on se sert pour couvrir le tour du bouclier, c’est à cet endroit là que les coups sont les plus forts en général.

Ce cuir peut se trouver à la vente, sur internet, sur le même site qui fait les clous forgés par exemple ou bien, en travaillant sur des jouets pour chiens.

Du fil de lin poissé (difficile à trouver) ou du fil de nylon poissé s’il est marron… cela se trouve chez les marchands de cuir et de sellerie de cheval par exemple… le fil sert à coudre le raw hide. Sur les boucliers, s’il n’a pas été retrouvé directement de fil, les trous espacés souvent de 5 cm ont été repérés… mettre des clous alourdirait inutilement le bouclier.

 

Chez ce monsieur : http://fabricae.free.fr/

Vous pouvez acheter le rawhide, peut-être des clous esthétiques pour attacher le Umbo…

Pour le Umbo : http://www.medievae.fr/umbo-gdfbbsoo2-p-49.html

Ou encore http://www.revesdacier.com/boutique/product_info.php?products_id=153

Il faut prendre celui pour combat…

Il y a aussi http://www.reenactors-shop.de/index.php?language=en

 

Avec une ficelle ou une tige en bois, dessiner une croix en partant d’un angle à l’autre pour trouver le milieu… puis, prendre un baton du rayon de la planche, mettre un clou pour la fixer au milieu puis faire tourner le baton pour tracer un cercle et couper à la scie sauteuse pour faire le rond…

 

découpage de la forme du bouclier

 

Le umbo se fixe au milieu de l’autre côté de la manipule…

placement de la manipule

la manipule est placée, le bois sera taillé pour bien se positionner

la manipule est clouée et collée…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le lin est collé et tendu

lin collé et tendu

puis il faut coller le lin sur la face avant du bouclier… les clous sont rabattus. Le Umbo est cloué aussi.

Quand le lin collé est sec, on le peint… les couleurs de Histoire Normande – A FURORE NORmANNORUM sont le rouge basque et le jaune provençal ou miel.

Ensuite, il faut coudre le raw hide sur le bord extérieur… pour cela, on le mouille pour qu’il s’assouplisse (3h à une nuit) et on le positionne en le maintenant avec des pinces à linge… il doit sécher deux jours pour rétrécir et durcir et prendre sa position finale… alors, on le perce avec une mèche à bois de 3 puis on coud… il faut entre 5 et 10cm entre les trous…

 

 

 

Commentaires fermes.

Derniers Tweets

No public Twitter messages.

A voir aussi :

  • The vikings answer lady
  • The Vikings!
  • Rêves d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'acier
  • Guerriers du moyen age